One thought on “Le droit d’auteur ne fait vivre qu’une infime minorité d’artistes – Rue89 – L'Obs

  1. Tru Do-Khac

    Bonjour,

    merci pour l’information de cette prise de position exprimée par Pierre-Carl Langlais, wikipédien, dans son article « Le droit d’auteur ne fait vivre qu’une infime minorité d’artistes », 08/04/2015, L’OBS Rue89.

    Dans cet article, on peut relever notamment trois points :

    1. les données économiques ne concernent que la valorisation des droits d’auteur pour le secteur des médias et de l’audio visuel (« productions éditoriales » et « production musicales et cinématographiques »), les autres secteurs industriels étant exclus,
    2. es auteurs de l’édition scientifique « ne sont quasiment jamais rétribués »,
    3. la rémunération des auteurs passent par des média(teurs) avec le public de lecteurs/auditeurs/utilisateurs

    On peut se demander si ces points sont toujours pertinents pour l’ère numérique.

    1. les secteurs industriels (hors média et audio-visuel), dont la part des services croit au détriment des produits, exploitent de plus en plus le droit d’auteur pour différencier ces services.
    2. le contenu de l’édition scientifique percole de plus en plus rapidement vers les applications/exploitations industrielles et commerciales
    3. les plateformes numériques permettent aux auteurs/artistes de toucher directement le public.

    Pour les auteurs, le numérique apporte

    – des nouveaux marchés
    – l’effacement du fossé entre la sphère académique et la sphère de la « pratique »
    – l’accès direct aux utilisateurs

    D’ores et déjà, on peut observer des start-up reposant sur des modèles d’affaires inédits permettant aux auteurs de valoriser directement leurs droits.

    Pour que cette tendance prometteuse puisse se développer, le parfait respect de la paternité est nécessaire.

    C’est l’objectif de #FairlySource

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *