Retour sur la réunion Plénière du 7 juin 2013 – Rapport Lescure et Informatique à l’école

By | 17 juin 2013


     Le 7 juin dernier, le programme de la réunion plénière était riche; avec à  l’ordre du jour : importance des concepts de la pensée informatique dans la culture générale et passage des industries culturelles à l’ère numérique.

Christine Balagué et Serge Abiteboul, respectivement Vice-Présidente et membre du CNNum, ont présenté les constats des travaux du Rapport de l’Académie des Sciences, qui pointe l’urgence de généraliser l’enseignement de l’informatique à l’école.

Le CNNum recevait également Pierre Lescure et Jean-Baptiste Gourdin, Président et Coordinateur de la mission “Culture-acte 2 ; suite aux conclusions remises le 13 mai au Président de la République et à la Ministre de la Culture et de la Communication – sur les industries culturelle à l’ère du numérique.

 

 

       Présentation du rapport de l’Académie des sciences par Serge Abiteboul et Christine Balagué

 

 

Le mois dernier,  l’Académie des Sciences a publié un Rapport , dont le titre “L’enseignement de l’informatique à l’école –  il est urgent de ne plus attendre”, est éloquent. Il constate la montée en puissance de l’importance de la pensée informatique et des concepts qui lui sont reliés – dont il faudrait  enseigner les bases aux publics sans vocation informatique et dans tous les milieux sociaux – de l’école aux environnements professionnels.

Cette ambition serait en particulier facilitée par l’existence d’usages qui cessent d’être arides pour les profanes, et par un intérêt croissant de la part des élèves.

 L’Académie préconise une phase de sensibilisation en primaire, suivi d’une acquisition progressive d’autonomie au collège et d’une phase de perfectionnement au lycée. Ceci étant entendu comme indissociable d’une formation des enseignants, en formation ou titulaires, pour l’accompagnement des élèves.

 La puissance transformatrice du numérique sur l’économie et la société appelle à inscrire l’éducation non plus dans le sillon mais en proue de ces mutations. A l’issue de la réunion, Christine Balagué et Serge Abiteboul ont élaboré un texte de soutien qui est en train d’être voté avant publication.

 

Audition de Pierre Lescure et Jean-Baptiste Gourdin

 

 

“Tôt ou tard, nous allons vers une licence globale, en tant que visée naturelle –  mais nous ne pouvons le décréter, les domaines concernés sont antédiluviens”.

Le rapport Lescure formule 80 propositions relatives au cinéma, la musique, la télévision, le livre et les jeux vidéos.

 “La formule de priorisation des débits est malheureuse, (…)”

Parmi les nouvelles missions qui seraient assignées au CSA, la mission propose  la mise en place d’un système de conventionnement et d’accès prioritaire des éditeurs de services numériques. Les échanges avec les membres du Conseil ont notamment porté sur l’impact d’une telle mesure pour le principe de neutralité.

Nos hôtes ont tenu à clarifier les points suivants :

  • Le conventionnement concernerait les éditeurs de services numériques et non les plateformes de distribution. Les formes régulation par quotas ont perdu de leur sens , car la consommation est délinéarisée et déterritorialisée. D’où cette idée de conventionnement volontaire – dont l’encadrement juridique reste à défricher –  visant à inciter à des engagements de diversité culturelle de la part des éditeurs (musique en ligne, VoD, livre numérique) – en échange de quoi ils se verraient accorder une forme de garantie de distribution par les grandes plateformes et magasins applicatifs, comme une chronologie  et un accès aux aides plus favorable.

  • La mission estime qu’il est possible d’opérer des changements à droit constant sans avoir à modifier la Loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique ou la Directive sur le Commerce électronique.

  • La mission ne souhaite pas porter de modification au statut de l’hébergeur ni mettre en place un système de reconnaissance automatique des contenus illégaux. Sur ces aspects, “la puissance publique doit jouer un rôle de médiateur, les enjeux de libertés d’expression étant primordiaux”.

 

 

 

 

 

L’équipe du CNNum remercie Pierre Lescure et Jean-Baptiste Gourdin d’avoir accepté cette invitation et répondu aux questions de ses membres ; ainsi que Christine et Serge pour leur présentation éclairante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *