Cénum - Lettre d'information du 14 janvier 2022

Pas encore abonné ? C'est par ici !
 
I – La vie du Conseil

  • Hier, nous avons publié notre dossier intitulé “Votre attention s’il vous plaît ! Quels leviers face à l’économie de l’attention ?”, co-piloté par Anne Alombert et Olga Kokshagina. Si l’attention désigne une capacité à la fois psychique (être attentif) et sociale (être attentionné), qu’en est-il, dans les sociétés de plus en plus soumises à des dispositifs numériques au service d’une « économie de l’attention », de nos capacités psychiques, de nos relations sociales et de nos relations à l’environnement ? Le Conseil propose 12 leviers pour remettre les technologies au service d’une attention psychique, sociale et environnementale.
  • En lien avec l’attention à l’ère numérique, retrouvez également deux nouveaux Paroles d’experts :
    • Une interview de Marion Thain, directrice du Centre for Attention Studies au King's College London, avec qui nous avons abordé le lien entre attention individuelle et collective à l’ère du numérique et la nécessaire interdisciplinarité pour appréhender ces questions.
    • Un échange avec Karl Pineau, directeur du Media Design Lab de l’École de design Nantes Atlantique et co-fondateur de l’association des Designers Éthiques, qui nous apporte son éclairage sur les dérives liées au design et à la manipulation des utilisateurs de l’espace numérique.

II.  Dans les actualités des membres

  • Dans le cadre de la publication du dossier sur l’attention, Anne Alombert et Olga Kokshagina se sont entretenues avec le Figaro et appellent à “réparer l’économie de l’attention”. Loin de condamner le numérique en tant que tel, il s’agit d’alerter sur des “modèles économiques problématiques” qui ont un “coût sanitaire, psychique, social et donc économique”.
  • Dominique Pasquier a été auditionnée le 4 janvier par la sénatrice Patricia Demas, membre d’une mission sur la cohésion des territoires, au sujet de l’inclusion numérique et des politiques de lutte contre l’illectronisme. Elle était également l’invitée de l’émission Être et savoir sur France Culture dans “(Re)penser l’éducation au numérique”, où il fût question de parentalité à l’heure numérique et de comment protéger les enfants dans leurs pratiques quotidiennes.
  • Serge Tisseron a publié dans Le Monde une tribune sur l’installation des “machines parlantes” à domicile et appelle à un débat citoyen sur ces questions. En effet, si cette installation ne nous conduira pas à confondre machines et humain, elle accroîtra “considérablement le potentiel d’« intimité » entre l’homme et ses machines”, ce qui causera des “problèmes inédits liés à la sécurité et à la préservation de la vie privée.”
  • Joëlle Toledano et Jean Cattan ont publié un article dans La Revue Européenne du Droit dédié à aux “chemin de la puissance européenne” : “Le Digital Markets Act permettra-t-il à l’Europe de reprendre le pouvoir sur les GAFA ? Probablement pas tout de suite”. S’ils estiment que les textes actuels permettent “d’avancer vers une meilleure situation que celle que nous connaissons actuellement”, ils appellent les autorités publiques nationales et européennes à “procéder aux améliorations nécessaires en fonction de l’expérience acquise”.

III. Quelques unes de nos inspirations

NOUS AVONS LU

  • D’après Nextinpact, la Tunisie se serait dotée d'un système de reconnaissance faciale par vidéosurveillance afin “d’analyser les images en temps réel, de détecter les personnes à comportements suspects, d’identifier au milieu de la foule les individus fichés ou recherchés par les unités de police”. En l’absence de loi fédérale aux Etats-Unis, la reconnaissance faciale parviendrait à se frayer un chemin dans les aéroports et les banques selon Wired, en dépit de l’interdiction du dispositif par de nombreux Etats.
  • “Les NFT et le "play-to-earn" vont-ils transformer l'économie du jeu vidéo ?” C’est la question à laquelle tente de répondre l’Usine Digitale. En particulier, le “play-to-earn” ne vise non plus à “inciter les joueurs à dépenser de l'argent pour progresser dans le jeu” mais bien à “progresser pour en tirer des bénéfices pécuniaires”. Dans ces conditions, le jeu peut alors s’ériger en “vrai travail” pour certains individus, d’où la nécessité d’une régulation pour éviter les “jeux d’argents déguisés” !
  • Le Siècle Digital aborde l’enjeu majeur de la sécurité des enfants dans le métavers, notamment vis à vis des abus, du harcèlement ou des contenus à caractère sexuel. Pour prévenir ces risques, l'Information Commissioner's Office (l'ICO) aurait “demandé à Meta un examen approfondi de sa politique de sécurité vis-à-vis des enfants, dans le domaine de la réalité virtuelle”, qui doit respecter le code de l’enfant, sous peine d’une amende allant jusqu'à 4% du chiffre d'affaires.

NOUS Y AVONS ASSISTÉ

  • Le 6 janvier, nous avons assisté à une rencontre à la Cité de l'Économie avec l’une des premières artistes numériques françaises, Albertine Meunier sur “Crypto Art, NFT et Wallet”, qui a notamment insisté sur la rupture du marché de l’art à travers l’établissement d’un lien direct entre les collectionneurs et les artistes et par l’instauration d’un droit de suite qui s'applique à chaque revente d'une œuvre pour l’artiste.
  • Le 11 janvier, la DITP a dédié son 8e Mardi de l’innovation à “La mésinformation : un nouvel enjeu”, avec la participation notamment de Sacha Yesilaltay, chercheur post-doctorant à l’université d’Oxford et Virginie Sassoon, directrice adjointe du CLEMI. Comment sensibiliser les citoyens sur les enjeux liés à l’infox et comment encourager l’éducation à l’information à travers des politiques publiques innovantes ?

IV. Dans nos tablettes

  • Le 24 janvier, Renaissance numérique organise son premier Débat Numérique 2022 intitulé “Comment reprendre la main sur l’espace public en ligne ?” à l’approche de l’élection présidentielle, en présence de Pierre-Yves Beaudouin, ancien Président et Membre du conseil d'administration  de Wikimédia France, Laure de Rochegonde, Chercheuse au Centre des études de sécurité, Institut français des relations internationales (Ifri), ainsi que Julie Owono, Directrice exécutive de Internet Sans Frontières. Inscriptions ici.
  • Demain, samedi 15 janvier à 14h à la Cité des sciences, le Mouton numérique et la Quadrature du net organisent l’événement “Quand la technologie envahit l'espace. Comment freiner le nouveau colonialisme spatial ?”. Au programme, une table ronde en présence de chercheurs spécialisés dans les questions spatiales suivie d’ateliers participatifs à partir de 15h. Inscriptions ici.

Contact
Si vous avez des recommandations, questions ou souhaitez nous rencontrer, n’hésitez pas à contacter info@cnnumerique.fr

Tags