Cénum - Lettre d'information du 19 juillet 2021

LA VIE DU CONSEIL

DANS LES ACTUALITÉS DES MEMBRES

  • Plusieurs membres du Conseil ont signé la tribune “Pour que les femmes prennent pleinement leur place dans le monde de demain”. Le texte plaide pour un renforcement de la proportion des femmes dans les formations puis les postes liés aux STEM, notamment dans le champ de l’IA et de la cybersécurité.
     
  • Le 6 juillet se tenaient les Assises nationales de l’éthique et des technologies du futur organisées par Laval Virtual et Ouest France. Éric Salobir a participé à la table ronde autour de la question “L’homme doit-il (peut-il) conserver la maîtrise de l’accélération technologique ?” une phrase à retenir ? Pour lui, "on dit souvent qu’on a l’humain d’un côté et la technologie de l'autre mais je ne pense pas qu’il faille les opposer. La technologie c’est nous”. Serge Tisseron a conclu en tant que grand témoin : “il faut faire une politique publique numérique autour de la devise “Liberté, Égalité, Fraternité” à laquelle j’ajoute dignité et intelligibilité" . Le debrief par Ouest France ici et un échange avec Serge Tisseron ici.
     
  • Le 6 juillet, Justine Cassell a participé à une table ronde organisée par Adobe France intitulée "L'impact de l'accélération digitale sur les entreprises et les individus", aux côtés de Nawal Abboud, neuroscientifique et Quentin Reygrobellet, co-fondateur de Blissim. La discussion a porté sur l'impact de cette accélération sur la prise de décision et la nécessité de prendre en compte l’humain.
     
  • Gilles Babinet était l’invité des Rencontres des acteurs publics aux côtés de Yann Algan, Érick Jan-Vareschard et Richade Fahas. Au programme, “Comment relancer et moderniser le secteur public à l’ère “post-Covid” ?”. En revenant sur les défis proposés aux étudiants de l’incubateur de politiques publiques de Sciences Po, plusieurs réponses ont été amorcées : introduire dans la conception de ces politiques des éléments de design thinking, partir de l’utilisateur ou développer chez les décideurs une pensée moins verticale.
     
  • Rahaf Harfoush a répondu aux questions d’Usbek & Rica suite à la parution de son ouvrage Overbookés. L’objectif ? Sortir du culte de la productivité en proposant, notamment, une nouvelle culture de travail privilégiant la qualité du travail et la confiance envers les employés ; des changements qui doivent s’opérer tant à l’échelle des individus que des entreprises et de la société. Plus d’info sur son livre ici.
     
  • Dominique Pasquier a été nommée chevalier de la Légion d'honneur. Félicitations à elle !
     
  • Tatiana Jama est nominée pour le titre d'Entrepreneure de l'année par le site CEO Awards. N'hésitez pas à voter pour elle !

AU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

NOUS AVONS ÉCHANGÉ AVEC

  • Dans le cadre de leurs travaux consacrés à la monnaie numérique, les membres du Conseil ont rencontré Horacio Ortiz (Mines ParisTech, sociologie de l’innovation), Christian Pfister et Thomas Argente (Banque de France), Jean-François Ponsot (Université Grenoble Alpes, sciences économiques) et Éric Monnet (PSE et EHESS, histoire économique et sociale).
     
  • Dans la poursuite des travaux engagés sur l’influence du numérique sur la construction et la transmission des savoirs, les membres du Conseil ont rencontré François Taddei, cofondateur et directeur du CRI.
     
  • Françoise Mercadal-Delasalles et Gilles Babinet, co-présidents du Conseil ont récemment eu des échanges riches avec l’Arcep et le Conseil supérieur de l’audiovisuel.
     
  • Dans le cadre de ses travaux sur notre rapport aux institutions, le Conseil a poursuivi son cycle de rencontres avec de nombreux acteurs. Les entretiens ont particulièrement porté sur la question des initiatives citoyennes pendant la crise sanitaire avec, notamment, Laura Létourneau, déléguée ministérielle du numérique en santé. Les membres se sont également entretenus avec Pouhiou Noénaute de Framasoft et Alain Supiot, professeur au Collège de France.

QUELQUES-UNES DE NOS INSPIRATIONS

NOUS AVONS LU

  • Dans un article publié par la MIT Technology Review, Karen Hao s’intéresse aux voix créées par des intelligences artificielles, dont la qualité croissante rend possible leur application dans des secteurs aussi variés que la promotion commerciale, le jeu vidéo ou la formation en ligne. Au-delà de la prouesse technique se pose la question de l’impact social et professionnel de ces voix synthétiques, et en premier lieu pour les acteurs voyant leur métier menacé. Nous vous laissons vous faire une idée en écoutant les extraits proposés !
     
  • Bateman et al. ont récemment proposé une revue de la littérature systématique de 82 articles publiés entre 1995 et 2020 s’intéressant aux effets des opérations d'influence et à leurs mesures statistiques, principalement dans le domaine des campagnes médiatiques. Il en ressort deux résultats principaux : l’exposition sur la durée à ces contenus peut avoir un impact décisif sur les choix électoraux des citoyens et l’exposition de court terme peut renforcer des convictions préexistantes mais tend à avoir un impact plus éphémère. Cette étude pointe également les manques de la littérature existante, notamment quant à l’effet des réseaux sociaux par rapport aux médias traditionnels.
     
  • Et si les captures d’écran étaient les nouveaux fossiles ? L’ère numérique est une ère de l’éphémère, mais les captures d’écran que nous collectons constituent le support d’une nouvelle forme de mémoire. Clio Chang décortique ces questionnements pour le New York Times. Et si vous voulez en savoir plus sur l’histoire des screenshots, c’est par ici.
     
  • Huawei et la Chine ont battu le record du monde d’intelligence artificielle détenu par Intel. Le superordinateur Peng Cheng Cloud Brain II, fondé sur une architecture de calcul pour des réseaux neuronaux, a atteint une performance de calcul jamais atteinte et 20 fois supérieur à Endeavour, le supercalculateur d’Intel.

DANS NOS TABLETTES

Du 24 au 26 août, nous serons présents au forum RuraliTIC, à Aurillac. L’édition de cette année fera la part belle à la jeunesse rurale et aux perspectives qui lui sont ouvertes par le numérique. Infos et inscriptions.

Partager la lettre d'information