Cénum - Lettre d'information du 11 février 2022

Pas encore abonné ? C'est par ici !

 

Civilisation numérique. Ouvrons le débat !

Le Conseil dévoilera le 16 février prochain son ouvrage intitulé Civilisation Numérique. Ouvrons le débat ! L’objectif de cet ouvrage ? Encourager au débat sur notre relation au numérique dans le contexte de la campagne présidentielle et de la présidence française de l’Union européenne.

Pour cela, il rassemble les réflexions des membres du Conseil initiées depuis un an sur les différents pans de notre relation au numérique. Qu’induit le numérique quant à :

  • la préservation de notre attention ?
  • notre rapport à la vérité ?
  • la construction des savoirs ?
  • l'exercice de la démocratie ?

De tout cela, nous devons débattre car c’est de la mise en capacité de chacun et de notre cadre de vie dont il est question. On vous donne rendez-vous le 16 février !

 

Politiser le numérique: nos inspirations

À l’occasion de la publication de notre ouvrage et à quelques mois de l’élection présidentielle, nous mettons à l’honneur quelques inspirations récentes ou anciennes qui abordent le numérique comme fait social total, vecteur d’une révolution anthropologique.

  • Numérique : quel est le programme ? Dans sa newsletter “portrait(s) de France(s)”, en vue de l’élection présidentielle de 2022, The Conversation se concentre cette semaine sur les enjeux du numérique dans la société. Un long dossier riche d’articles qui traitent de nombreux spectres du numérique : Métavers, souveraineté numérique, impact des réseaux sociaux chez les jeunes, etc. L’article de Pierre-Antoine Chardel “Quelles orientations numériques en France : un enjeu démocratique et citoyen” a retenu notre attention. Il appelle la France à réaffirmer des valeurs démocratiques dans les processus d’innovation, notamment par le déploiement d’universités populaires du numérique.
  • Ça vient de sortir ! Une nouvelle revue dédiée au numérique vient de voir le jour : Tèque. Au format poche, ce semestriel qui entend “s’intéresser à la vie des technologies et à nos vies avec elles” propose la lecture de plusieurs longs articles et essais de fond. Ne souhaitant s'inscrire ni dans une démarche techno-critique ni techno-optimiste, Tèque aborde la technologie à travers un spectre large et décomplexé de tout objectif d'immédiateté.
  • Un rendez-vous à ne pas manquer ! “Pour un internet bête - une critique de l’intelligence en informatique, le nouvel épisode du podcast Le code a changé est disponible. Cette semaine, Xavier de la Porte s’entretient avec l’historien Milad Doueihi, titulaire de la chaire d’humanisme numérique à l’université de Paris-Sorbonne. Un échange riche sur le sens des mots que nous utilisons pour définir notre rapport au numérique. Pour le professeur Doueihi, l'usage du mot d’“intelligence” pour parler des machines est problématique. Ce terme viendrait poser un problème de rivalité, de hiérarchie mais également de souveraineté entre humains et machines. Cette vision resterait centrée sur l’humain. Là où dans d'autres cultures c’est l’harmonie entre toutes les espèces (dont les machines !) qui serait privilégiée.
  • À lire ou à relire ! Nous vous conseillons la lecture de l’ouvrage publié en 2020 de Yaël Benayoun et Irénée Régnauld Technologies partout, démocratie nulle part, un appel à remettre le citoyen au cœur des décisions prises sur le numérique afin de reprendre en main notre avenir technologique. Un livre à vocation critique, mais qui cherche à apporter des solutions concrètes pour rendre le numérique plus démocratique : multiplication des conférences de citoyens, favoriser les modèles coopératifs, avoir plus de représentativité dans les comités d’entreprises…  
  • On prend du recul… Nous vous invitons à découvrir (ou à redécouvrir) la nouvelle d’anticipation publiée en 1909 par l’auteur britannique E. M. Forster La Machine s’arrête. Forster y décrit une civilisation entièrement sujette à la technologie, où les écrans sont omniprésents et où toutes les communications se font à distance, via des "téléconférences"...  Cette technologie entraîne un appauvrissement des relations humaines et une dégradation des facultés physiques et sensorielles. Le héros de la nouvelle, Kuno, tente de se libérer de la machine afin de retrouver son humanité. Cette dystopie dépeignant une société dominée par la technologie est si prophétique qu’elle a fait l’objet d’une nouvelle publication en 2020. Rappelons qu’à sa sortie en 1909, l'œuvre a reçu un accueil plutôt mitigé, une société à ce point automatisée était jugée trop excessive et ne semblait alors pas crédible… 


Parlons-nous !
Comment protéger nos attentions à l'ère numérique ?

Photos_attention.png

Lundi, nous avons publié sur notre site la restitution de la première édition de “parlons nous” autour du dossier Votre attention s’il vous plaît ! Quels leviers face à l’économie de l'attention ?. Cet échange réunissait Anne Alombert, Célia Zolynski, Florian Forestier et Régis Chatellier autour du sujet : “Comment réguler notre attention à l’ère numérique?”. Défendant une régulation systémique de l’attention, les intervenants ont dressé un bilan des leviers juridiques pouvant être mobilisés, de l'information à la mise en capacité des utilisateurs en passant par l'interopérabilité ou la pratique des sanctions abusives. L’échange est également disponible en replay


Prises de parole

Eric Salobir s’est entretenu avec La Vie, une riche conversation qui lui a donné l’occasion d’exposer la manière dont les nouvelles technologies ont notamment modifié notre rapport au corps.

Gilles Babinet est co-signataire d’une tribune publiée le 5 février dernier dans L’Obs. Un appel signé par 230 personnalités interpellant les candidats à l’élection présidentielle à soutenir la transition numérique et culturelle française. 

Le 7 février, Joëlle Toledano et Françoise Mercadal-Delasalles ont animé deux tables rondes lors de l'événement principal sur le numérique de la présidence française de l'Union européenne “Construire la souveraineté numérique de l’Europe”. Les journées d’échanges du 7 et 8 février sont disponibles en rediffusion


Les médias en parlent

Cette semaine, Le Figaro dédie un encart au Conseil dans son article “Les acteurs du numérique interpellent les candidats à l’élection présidentielle”. Le secteur, qui réclame une plus grande prise en compte politique des enjeux numériques annonce la tenue le 9 mars prochain d’un débat sur le numérique au Cirque d’Hiver à Paris réunissant les principaux candidats à la présidentielle. Pour Françoise Mercadal-Delasalles, le numérique affecte tous les pans de la société et nécessite la mise en place d’un nouveau débat démocratique pour délimiter les faiblesses mais également les forces de cet environnement dans lequel nous sommes désormais immergé.

Contact

Si vous avez des recommandations, des questions ou si vous souhaitez nous rencontrer, n’hésitez pas à nous contacter info@cnnumerique.fr

Tags