Cénum - Lettre d'information du 16 avril 2021

La vie du Conseil

À PROPOS DU CONSEIL

Le Conseil a inauguré “Paroles de”, un espace ouvert sur son site pour héberger des contenus construits avec des personnalités et organisations extérieures au Conseil. L’objectif ? Faire circuler la parole pour mieux comprendre ensemble de quoi est faite notre relation au numérique. Le premier invité à s’être prêté à l’exercice est Bruno Sportisse, PDG d’Inria. Il a répondu à nos questions autour de la relation des individus au numérique et de la “prise en main de notre destin numérique”. D’autres contributions sur le rôle du numérique dans la transformation de notre relation aux savoirs suivront très prochainement.

LES TRAVAUX EN COURS

Lors de leur troisième séance plénière, les membres ont échangé sur le rôle du numérique dans la transformation de notre relation aux savoirs. Ils ont notamment débattu autour de questions telles que : Comment mettre les technologies au service du développement des savoirs des individus ? Comment passer de la surcharge informationnelle à la construction des savoirs à l’ère numérique ? Comment mettre les citoyens au cœur de cette appropriation du numérique ?  Les conclusions de leurs échanges seront partagées par la suite.

 Les actualités des membres

  • Alexandre Lacroix a publié un ouvrage chez Allary Éditions intitulé “Comment ne pas être esclave du système”. Il y propose une philosophie de l’action post-utilitariste à partir de l'analyse des logiques et fondements de notre modernité connectée et ce pour reprendre les “rênes de notre existence”.
  • Olga Kokshagina a publié un article avec Thomas Landrain sur l'utilisation du crowdsourcing (ou production participative) dans le cadre de la communauté Open Covid-19, développée pour lutter contre la pandémie. Bien que la Covid-19 représente un défi spécifique, cette étude souligne comment l’intelligence participative peut faire face à des défis sociétaux, en s’appuyant sur la valorisation des compétences et des synergies entre les participants.
  • Adrien Basdevant a discuté avec Yannick Meneceur et Sophie Sontag-Koenig, dans le podcast “Les temps électriques”. Il est revenu sur la contradiction de l’intention d’internet d’être un espace libre et décentralisé et la réalité de l’intermédiation des acteurs incontournables de ce secteur qui renforcent l’asymétrie informationnelle.

Au secrétariat général

NOUS AVONS RENCONTRÉ

  • Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Henry Jenkins, chercheur et essayiste américain spécialisé dans le domaine des nouveaux médias, sur la culture participative et le rôle des communautés en ligne dans l’acquisition, le partage et l’amélioration des compétences. 
  • Marie Drihlon, vice-présidente de l’Unadfi et présidente de l’Adfi Yvelines et Pascale Duval, coordinatrice de l'Unadfi, nous ont éclairés sur le complotisme en ligne et les similarités et différences que ce phénomène peut avoir avec l’emprise sectaire. 
  • Avec Sylvain Cavalier, (Debunker des Étoiles), nous avons échangé sur les théories du complot, le rôle du numérique dans ce phénomène et les outils pouvant être mobilisés pour lutter contre. 

Quelques sources d'inspiration

NOUS AVONS LU

  • Le CESE a publié un avis “L’école à l’ère du numérique”, qui repose plus globalement la question de la place et de l’avenir du numérique éducatif. Parmi tant d’autres choses, il souligne notamment l’importance des pratiques pédagogiques collaboratives pour considérer l’élève comme acteur de ses apprentissages. 
  • Pranav Dixit, journaliste indien spécialisé dans l’industrie des nouvelles technologies, a publié un article chez Buzzfeed dans lequel il décrit  "le déclin de la démocratie” en Inde dû à l’explosion des usages numériques. Il raconte notamment l’intervention du gouvernement qui censure certains divertissements et contrôle les discussions en ligne qui font écho aux violences dans le pays.
  • Non sans écho avec notre échange avec Henry Jenkins, Anaïs Mounereau expose sa thèse sur les pouvoirs de mobilisation des imaginaires. Les symboles issus des imaginaires peuvent renfermer un "potentiel de mobilisation".

NOUS AVONS ÉCOUTÉ :

  • Dans le premier épisode du podcast Toutes Rôles Modèles, Aurore Bisicchia échange avec Claudine Schmuck, et Consuelo Bénicourt sur ce que révèlent les chiffres des femmes dans les emplois numériques. Elles comparent la situation française, où ce chiffre est en déclin, aux pays du Moyen-Orient ou d’Asie, où les femmes représentent 50% des diplômés dans les études de tech et en retiennent trois facteurs : la réticence des parents et des professeurs à accompagner les filles dans les filières numériques et les stéréotypes renvoyés par les médias et les réseaux sociaux, le manque de connaissance.  

NOUS Y AVONS ASSISTÉ

  • Lors de la conférence IA remède ou poison des crises modernes”organisée par Ouishare, Capucine Striffler, Jules Gramont, Antoinette Rouvroy et Nicolas Amar ont questionné les enjeux de régulation et de démocratie inhérents à la constitution des algorithmes. Ils soutiennent que “L’innovation pour l’innovation sans se poser la question des problèmes à l’origine est une erreur”en prenant l’exemple de l’usage de la technique dans les services publics pour compenser une réduction des moyens.
  • A l’issue de la conférence organisée par le Cercle des économistes “La France est-elle toujours dans la course technologique ?, 4 axes ont été identifiés : remettre la recherche au cœur des préoccupations économiques et sociales, créer un vrai écosystème de recherche public-privé, bâtir une Europe de la technologie et construire une société animée par la connaissance scientifique. 
  • Les intervenants et participants de la 1ère session du colloque sur le droit à la protection de l’attention dont nous sommes partenaires, ont discuté des modalités de mise en place d’un droit de l’attention. Fonctionnement des algorithmes, régulation des acteurs, informations des utilisateurs et définition même de l’attention, les échanges ont été riches et passionnés, Inscription pour les prochaines sessions ici.

A VENIR DANS NOS TABLETTES

  • 23 avril 2021 - Le Médialab de Sciences Po organise une séance sur l’expansion de la numérisation de la vie sociale, et les formes de désobéissance et de mobilisation qu'elle suscite (Inscription).
  • 23-24 avril 2021 - Un Hackathon Covid est organisé avec le soutien de la Direction Interministérielle de la Transformation Publique. Les participants sont amenés à répondre à l’un des défis identifiés : l’accompagnement des victimes, la campagne de vaccination, l’évolution de la pandémie et les comportements vertueux. 
  • 11 mai 2021 - Acteurs publics et Itesoft organisent une table-ronde autour de la digitalisation de la relation usager.

 

Pas encore abonné ? C'est par ici !