Démocratie et numérique, de l’information à l’action acteurs publics et chercheurs mobilisés pour réfléchir ensemble à l'évolution de la démocratie face au fait numérique

  • Une journée organisée le 13 octobre 2021 par le Conseil national du numérique, en partenariat avec Inria, la Direction interministérielle de la transformation publique et Numérique En Commun(s)
  • En présence de Mme Amélie de Montchalin, Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques et de M. Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques
  • Eric Bothorel, député des Côtes d'Armor, auteur du rapport Pour une politique publique de la donnée interviendra en tant que grand témoi

Venir sur place

En ligne :

Suivre la matinée

Suivre l'après-midi

 

Programme

 

 

Paris, le 24 septembre 2021 - De la prolifération de l’information aux manipulations étrangères, de l’abstention massive aux dernières élections à la création de CovidTracker, citoyens et institutions français font face à un paradoxe profond, entre fatigue démocratique, défiance et recherche de nouveaux modes d’expression et d’action citoyens. Après une pandémie qui a considérablement accéléré nos usages du numérique et à l’aube d’échéances nationales majeures, le Conseil national du numérique réunit le 13 octobre 2021 acteurs publics et le monde de la recherche pour une réflexion collective sur la démocratie à l’épreuve du fait numérique, de l’information à l’action. L’objectif ? Réfléchir de manière collective au sens et à la portée des transformations à l'œuvre ou encore à amorcer et identifier des pistes d’actions concrètes et partagées par les acteurs.

DE L’INFORMATION A L’ACTION, LE NUMÉRIQUE TRANSFORME NOTRE RELATION AUX INSTITUTIONS

Internet et les réseaux sociaux ont transformé la relation entre les institutions et les citoyens dans toutes leurs dimensions, qu’il s’agisse de la démocratisation de l’expression publique ou de l'action publique. Transformations que la pandémie a largement accélérées ou mises en  lumière. Avec d’un côté une forte abstention et de l’autre la manipulation de l’information au cœur de l’actualité, comment garantir la sincérité du scrutin ? De quelle façon le parcours des fausses informations et des récits collectifs nous renseigne-il sur les fractures sociétales contemporaines ?  Comment le fait numérique interagit-il avec les institutions démocratiques, à l’heure où celles-ci semblent désavouées par les citoyens-électeurs ? En quoi les technologies numériques changent-elles la nature de la relation entre l’État et les citoyens ? Alors que la France semble basculer dans le camp des démocraties de l’abstention et alors que le rôle de l’État dans la société est interrogé plus largement, les acteurs publics se mobilisent collectivement aux côtés du monde de la recherche pour étudier comment le fait numérique interfère avec l’évolution de nos institutions démocratiques.

Françoise Mercadal-Delasalles, co-présidente du Conseil national du numérique, souligne “Confrontées au désaveu des citoyens s’exprimant notamment à travers l’abstention, les institutions ont cherché à associer plus étroitement ces derniers à leur action, notamment à travers les mécanismes de participation citoyenne. Cette époque est passionnante car elle offre de nouvelles perspectives mais une réflexion collective doit être enclenchée pour nous assurer que le modèle vers lequel nous tendons est celui que nous voulons, à la veille d’échéances majeures pour la France.”

UNE JOURNÉE POUR DÉBATTRE ET IDENTIFIER DES PISTES D'AMÉLIORATION CONCRÈTES

Pour répondre à ces questions, l’approche doit être résolument collective. Débattre du sens à donner à l’usage des technologies et aux principes communs sur lesquels asseoir ces usages apparaît indispensable. Pendant cette journée, se tiendront des plénières rassemblant des membres du Conseil, des personnalités du monde de la recherche et des représentants d’administrations ainsi que des ateliers de co-construction pour identifier les points d’actions. La matinée sera consacrée aux mécaniques à l'œuvre derrière la création et la circulation des fausses informations et l’après-midi à la donnée comme levier d’implication des citoyens dans l’action publique.  Les inscriptions sont ouvertes ici pour participer sur place (dans la limite des places disponibles) et ici pour la retransmission.

Gilles Babinet, coprésident du Conseil national du numérique insiste : “Institutions et citoyens cherchent un moyen de faire évoluer notre démocratie à l’ère numérique. Nous sommes convaincus que ce n’est qu’en débattant ensemble, sans dissocier la technologie de notre projet de société collectif et partagé, que nous réussirons à renouveler l’exercice démocratique.”

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA JOURNÉE

9h : Discours inaugural de M. Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques

9h30 : Ouverture par Yves Le Breton, directeur général de l’ANCT, Bruno Sportisse, Président-direct général d’Inria et Françoise Mercadal-Delasalles et Gilles Babinet, coprésidents du Conseil national du numérique

9h45 : Plénière - Fausses informations et récits collectifs, quelles sont les dynamiques à l’œuvre ?

Avec Rahaf Harfoush, anthropologue, membre du CNNum ; Roch-Olivier Maistre, président du CSA ; Marc-Antoine Brillant, directeur adjoint de Viginum ; Marie-Caroline Missir, directrice générale du Réseau Canopé-CLEMI ; David Chavalarias, chercheur à l’Institut des systèmes complexes - CNRS ; Marie Peltier, historienne

11h15 : Ateliers autour des fausses informations

  • Atelier 1 : Anticiper, détecter, analyser qualifier les phénomènes
  • Atelier 2 : Coopérer pour plus d’efficacité
  • Atelier 3 : Adapter nos comportements face aux nouvelles pratiques technologiques

** Déjeuner **

13h30 : Ateliers autour de la démocratie, co-organisés avec la Direction interministérielle de la transformation publique et Numérique en commun(s)

  • Atelier 1 : Consultations citoyennes : faut-il sauver nos données ?
  • Atelier 2 : Recherche participative, l’avenir en santé ?
  • Atelier 3 : Données : Connaître son territoire

15h00 : Plénière - De la donnée à l’action, un levier d'implication des citoyens dans l’action publique

Avec Gilles Dowek, informaticien, chercheur Inria et membre du CNNum, Sébastien Soriano, directeur général de l‘IGN, Stéphanie Combes, directrice du Health Data Hub, Laure Lucchesi, directrice d’Etalab, Akim Oural, Élu à la métropole de Lille, président d’ OpendataFrance, Javi Creus, fondateur d’Ideas for change, Marta Severo, professeure à l’Université Paris Nanterre

Grand témoin : Eric Bothorel, député des Côtes d'Armor, auteur du rapport Pour une politique publique de la donnée

16h45 : Restitution par Françoise Mercadal-Delasalles et Gilles Babinet, co-présidents du Conseil national du numérique

17h00 : Discours conclusif de Mme Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques

Informations pratiques :

Venir sur place

En ligne :

Suivez la matinée

Suivez l'après-midi

 

Programme

13 octobre de 9h à 18h - Centre Pierre Mendès France - 139 rue de Bercy, Paris 12

Tags
Catégorie