Amandine Brugière

Amandine BRUGIERE

du 11/12/2017 au 19/12/2017

Responsable du département Etudes Capitalisation Prospective chez Anact

Amandine Brugiere travaille au sein de l’ANACT l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail, où elle est en charge du département Etudes et Prospective. Analyser l’évolution des conditions de travail au cœur des transformations numériques ; identifier les facteurs de risques comme les vecteurs d’opportunité pour les individus, les collectifs, le dialogue social ; accompagner les transformations organisationnelles pour une plus grande performance économique et sociale des entreprises, telles sont les missions au cœur de son action.

De formation littéraire, elle a commencé sa carrière dès les années 2000 au cœur de la bulle Internet, dans l’édition numérique puis en tant que consultante en stratégie numérique. De 2008 à 2016, elle a animé au sein du think tank français La FING - l’association pour la Fondation Internet Nouvelle Generation -, des réflexions prospectives sur le vieillissement actif (Bien vieillir grâce au numérique, Edition FYP), l’habitat connecté, . l’ouverture des données publiques, ou encore la culture des données.

A partir de 2012, à l’occasion de la participation au rapport de prospective « La dynamique d’Internet, Prospective 2030 », elle s’est penchée sur les transformations du travail à l’ère du numérique, à travers un programme de prospective « Digiwork, repenser la place de l’Individu au travail dans une société numérique », duquel naîtra le projet la « Musette de l’Actif », qui contribuera à alimenter les réflexions sur le CPA – compte personnel d’activité.

En 2016 elle monte avec l’ANACT et la FING l’accélérateur de projets « Le Transformateur » dédié à l’innovation sociale et organisationnelle, soutenu par le PIA.


Déclaration d'intérêts