Frederick Douzet

Frédérick DOUZET

du 11/12/2017 au 19/12/2017

Professeur de géopolitique à l'université Paris VIII

Frédérick Douzet est Professeure des Universités à l’Institut Français de Géopolitique de l’Université Paris 8 et titulaire de la Chaire Castex de Cyberstratégie (IHEDN). Elle est membre de la Global Commission on the Stability of Cyberspace. En 2017, elle a participé au Comité de rédaction de la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale.

Ses recherches portent actuellement sur les enjeux géopolitiques du cyberespace, qui est devenu un objet de rivalités de pouvoir, un théâtre de confrontation et un outil puissant dans les conflits géopolitiques. Les conflits pour ou dans le cyberespace sont à la fois l’expression et une nouvelle dimension des rivalités de pouvoir géopolitiques classiques.  Frédérick Douzet cherche à replacer les cyberconflits dans leur contexte géopolitique et former les jeunes chercheurs à prendre en compte la dimension cyber des questions géopolitiques et des régions qu’ils étudient. Elle anime une équipe pluridiscplinaire de jeunes chercheurs et s’intéresse à une grande diversité de sujets.

Après des études de sciences politiques à l’IEP de Grenoble et à Oxford Brookes University, elle a obtenu un diplôme de la Graduate School of Journalism de UC Berkeley puis rejoint la formation doctorale de géopolitique où elle a effectué sa thèse sous la direction de Béatrice Giblin. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Hérodote depuis 1994.

Frédérick Douzet a été nommée membre junior de l’Institut Universitaire de France en 2006 et a reçu plusieurs prix pour ses recherches :  Forum  International de la Cybersécurité (FIC) Prix du Livre Cyber de la Réflexion stratégique (2015) ; France-Berkeley Fund Award for Outstanding Young Scholar (2014) ; Alphonse Milne Edwards de la Society of Geography (2008); Ernest Lemonon de l’Académie des Sciences Morales et Politiques (2008) ; Best paper award de l’Urban Affairs Association (2009). Elle a reçu le soutien du programme Fulbright et de la fondation Georges Lurcy. En 2015, elle a été nommée chevalier de l’ordre national du Mérite.


Déclaration d'intérêts