Vingt-cinq ans après avoir créé le Web, Berners-Lee veut une « charte de l'Internet »