Recommandation 2 : Faire de la littératie pour tous le socle d'une société inclusive

By | 10 novembre 2013

 

  1. Former massivement à la littératie numérique de l’enfance à l’âge avancé
  2. Former au numérique les publics exclus (précaires, migrants, sans papier, détenus, etc.)
  3. Former les enseignants, les formateurs professionnels et les travailleurs sociaux
  4. Constituer des référentiels communs de littératie numérique

 

Le détail de la recommandation ici. (pdf)

 

Le CNNum vous invite – en complétant le champ « commentaire » ci-dessous – à remonter des initiatives en faveur de l’inclusion et des éléments susceptibles d’enrichir cette recommandation.

 

6 thoughts on “Recommandation 2 : Faire de la littératie pour tous le socle d'une société inclusive

  1. centre ressources illettrisme Auvergne

    Le centre ressources illettrisme Auvergne vous invite au BARCAMP « Numérique, savoirs et territoires »

    – Acteurs du savoir et de l’accompagnement : quels usages du numérique ?
    – Quelles complémentarités avec les supports « papier » ?
    -De l’usage du numérique pour l’apprentissage des adultes peu qualifiés

    Vendredi 13 décembre 2013 de 10 h à 16 h
    au CRDP, à Clermont-Ferrand

    Pour Qui ? Pour tous les acteurs du savoir et de l’accompagnement qui veulent échanger pour apprendre.

    Pour Quoi ? Un Barcamp est une rencontre, une non-conférence ouverte qui prend la forme d’ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au Barcamp. C’est le principe « pas de spectateur, tous participants » (définition Wikipédia).

    Renseignements :
    http://www.barcampauvergne.com

    Danielle ASPERT
    Centre ressources illettrisme – 6 rue du clos notre dame – Clermont-Fd
    04 73 90 48 16 – direction@cri-auvergne.org
    http://www.cri-auvergne.org

    Reply
  2. Hélène Serveille

    Certains MOOCs contribuent à la littératie numérique, en créant un environnement favorable à l’expérimentation de nouvelles pratiques, grâce à :
    -des ressources en ligne
    -des webinaires avec des experts
    -des outils d’échange au sein de la communauté des apprenants

    Ils permettent à tout internaute de s’inscrire et de suivre le cursus.

    J’ai pour ma part beaucoup apprécié le MOOC connectiviste ITYPA, destiné à la construction de son environnement d’apprentissage personnel.
    http://mooc.fr/itypa2/

    Reply
  3. Hélène Serveille

    Apprentissage personnalisé

    Chacun a un mode d’apprentissage particulier. Comprendre ce mode d’apprentissage permettrait d’offrir un parcours de formation et des outils adaptés à la personne.Ceci augmenterait les chances de succès de la formation suivie par la personne.
    Des outils numériques pour aider à cet apprentissage personnalisé se développent. L’ingénierie pédagogique des nouvelles formations pourrait en tirer profit.

    Reply
  4. Danielle ASPERT

    il y a des modes d’apprentissage et il y a aussi les usages … les personnes qui relèvent de la problématique de l’illettrisme ont parfois des usages bien spécifiques et très opérationnels des outils numériques. Encore faut-il les croire « capables de » et observer leurs pratiques. Au centre ressources illettrisme Auvergne, nous expérimentons et accompagnons aussi les formateurs, qui parfois ont plus de résistance que les apprenants en formation !

    Après notre Barcamp, nous poursuivons réflexion et échanges de pratique sur le thème FOAD et illettrisme…
    prochain RV le 24 janvier 2014, à Clermont-Fd

    Reply
    1. Jacques Planchon

      Tout à fait d’accord. Le chantier est considérable, il est temps de s’y atteler et de faire en sorte que les promoteurs du numérique et les formateurs conjuguent leurs savoirs et savoirs faire dans ce domaine !

      Reply
  5. James

    Je suis entièremen d’accord avec sept lutte contre l’illléttrimse.

    JB

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *