Transformation de l’État : dépasser la norme par la pensée design

Alors que le Gouvernement affirme son désir de réussir la transformation numérique de l’État, les effets concrets des mesures engagées posent question. Trop souvent, la transformation numérique est synonyme de dématérialisation des services existants, au détriment d’une amélioration de ces derniers par les nouvelles technologies. Cette situation témoigne d’une incapacité de l’État à se départir de la norme administrative. Pour réussir cette transformation, il importe de pouvoir la dépasser et de développer une vision renouvelée, centrée sur l’expérience utilisateur et portée par une gouvernance forte. Plusieurs mesures pourraient pourtant offrir de nouvelles manières de fabriquer et de mettre en œuvre les politiques publiques, au premier chef desquelles l’introduction de la pensée design et de ses outils, ainsi que la mise en avant des parcours utilisateurs dans les processus de création et de mise en place des politiques publiques. À ce titre, le Conseil national du numérique propose quatre recommandations destinées à accompagner une politique volontariste :

Recommandation n°1 - Créer un comité stratégique au sein de l’Observatoire de la qualité des démarches en ligne, intégrant administrations, usagers et spécialistes du design.

Recommandation n°2 - Intégrer les notions d’expérience utilisateur et de design dans le processus de développement, d’arbitrage et de déploiement des politiques publiques.

Recommandation n°3 - Créer un ministère de la transformation de l’État et du numérique.

Recommandation n°3 bis - Organiser le rapprochement de la DINUM (ex DINSIC) et de la DITP.

 

Retrouver la note en entier

Catégorie