Communiqué

Fichier TES : le CNNum appelle le Gouvernement à suspendre sa mise œuvre et s’autosaisit pour examiner des alternatives techniques plus modernes et respectueuses des droits et libertés

Ce dernier vise à élargir le fichier TES, qui existe déjà pour la gestion des passeports biométriques, aux cartes d’identités. Présenté comme un moyen de lutte contre la fraude documentaire, ce fichier pourra néanmoins faire l’objet de réquisitions judiciaires ou être utilisé par les services spécialisés de renseignement. A terme, il pourrait conserver les données biométriques de près de 60 millions de français dans une base centralisée.

Thierry Mandon et le CNNum invitent l’ensemble des acteurs à contribuer au cycle de design participatif sur la transformation numérique de l’Enseignement supérieur

Thierry Mandon annonce la mise en place d’un cycle d’ateliers de design autour du référentiel de transformation numérique remis par le CNNum le 24 mai dernier. Ces travaux auront un double objectif : échanger sur les différents modes d’appropriation du référentiel, et expérimenter une nouvelle méthode d’action publique fondée sur le design participatif.

Le CNNum lance une réflexion sur le chiffrement à la rentrée 2016

A l’initiative du Président du CNNum Mounir MAHJOUBI, plusieurs membres du Conseil et experts extérieurs (dont Isabelle FALQUE-PIERROTIN - Présidente de la CNIL, Gilles BABINET - Digital Champion de la France auprès de l’Union européenne et Tristan NITOT - Fondateur de Mozilla Europe et Chief Product Officer de Cozy Cloud) se sont exprimés en faveur du chiffrement dans une tribune publiée dans “Le Monde.fr” le 22 août. Ils alertent le gouvernement français sur les conséquences graves et non anticipées d’une limitation du chiffrement ou d’une généralisation des portes dérobées (backdoors).

Transformation numérique des PME : le CNNum annonce le lancement d’une phase de co-construction

Le constat est alarmant : seules 15,8% des PME françaises, hors microentreprises, vendent en ligne en 2015, ce qui place la France au 13ème rang des pays européens. Ce retard, dommageable pour notre économie, entraîne des pertes de marché considérables et laisse de nombreuses opportunités de croissance inexploitées.

Le Conseil national du numérique dresse un bilan mitigé de l’examen au Sénat du projet de loi pour une République numérique

Le Sénat vient d’adopter, en première lecture, le projet de loi pour une République numérique. Une fois encore, le Conseil national du numérique se réjouit de la qualité des débats, qui témoigne d’une appropriation croissante des enjeux du numérique par la représentation nationale. Pour Mounir Mahjoubi, Président du Conseil, “les enjeux numériques, à première vue techniques, sont en réalité des enjeux éminemment politiques. Ils dessinent la société de demain et de ce point de vue, il est essentiel que les parlementaires s’en emparent”.

Le Conseil national du numérique désigne ses quatre Vice-Présidents

Lors de réunions hebdomadaires tenues en présence du Secrétaire général, le bureau précise les axes de travail retenus par le Collège, valide les positions officielles adoptées par ce dernier. Le bureau peut également représenter officiellement le Conseil auprès des acteurs de l’écosystème, des administrations et des décideurs publics. Les Vice-présidents ont été désignés tant pour leur qualité d’expert que pour leur implication dans divers domaines du numérique.

Avis du CNNum relatif au projet de loi pour une République numérique

Le Conseil national du numérique (CNNum) a été saisi le 6 octobre 2015 du projet de loi pour une “République numérique”. Vu ses précédents travaux, en particulier le rapport Ambition numérique : pour une politique française et européenne de la transition numérique, le CNNum a rendu le 30 novembre 2015 son avis sur le texte.